Les fagots

Le fameux petit plan, la petite séquence, le petit morceau son, qu’on trouve sous les fagots en fin de montage… oui celui-là…

Ou encore celui auquel on rêve et qui ne vient jamais… sous les fagots, c’est vide, on y est déjà passé ! Alors, il faut alors se creuser les méninges…

Les fagots, les fagots… mais d’où ça vient :

« À l’origine, au XVIIIe siècle, cette expression s’appliquait au vin, celui qu’on remontait de la cave où il avait été soigneusement conservé, caché derrière les fagots de bois stockés pour l’hiver, ces minces branchages qui servaient à faire démarrer le feu dans la cheminée avant d’y mettre de véritables bûches.

Ce vin de qualité étant gardé pour les grandes occasions, la locution a fini par se généraliser, dans un sens figuré, à tout ce qui est d’une très grande qualité, ce qui est excellent, rare ou même surprenant. »

Devrais-je planquer quelques « cartouches » sous mes fagots en début de montage pour leur laisser prendre un peu d’âge et de saveur ? En fin de compte, ça se planque tout seul, et quand c’est le bon moment, j’aime bien soulever les fagots et TaDAMMM !

Bon… ça ne marche qu’une fois !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s