Pour l’amour d’un regard…

Je scrute tes yeux.

Sont-ils plus « parlant » ici ou là ?

Que disent-ils ? A quoi penses-tu dans ce taxi ?

Dois-tu être plus en colère ? moins en colère ? A quel endroit de la prise aurais-je le plus de longueur ?

Combien de temps je te laisse dans tes pensées ?

Et lui, le chauffeur, tu le regardes ou tu le laisses parler ?

Tes yeux…

Je les fait avancer, tourner, se retourner, se détourner, regarder, pleurer.

Une image de tes yeux c’est une ligne de texte.

J’écris avec tes yeux, qui disent des nuances, qui écrivent qui tu es, ce que tu penses, ce que tu aimes et n’aimes pas.

Tes yeux… je les suit. Et j’aime par dessus tout quand tu pleures.

Sont-ils plus brillants, mieux imbibés de larmes sur cette prise ou sur celle-ci ?

Mes yeux veillent sur les tiens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s