« Cadrer » dans le temps

Et si le montage ce n’était pas cadrer dans l’espace comme le fait une caméra – qui délimite un angle de vue dans un ensemble plus large qu’est la réalité – mais « cadrer » dans le temps ?

Est-ce que le fait de « découper » et donc de ne pas montrer tel morceau d’une temporalité pourtant filmée ne revient pas à poser un cadrage également ?

Je file la métaphore du cadre… Si on cadre tout en plan large dans un film, finalement on ne sculpte rien et on finit par ne plus voir. Et bien si on veux tout monter – toutes les étapes, tous les plans – c’est pareil.

Dans l’acte de la coupe il y a en positif ce que le fait d’enlever fait apparaitre.

Un exemple : dans une continuité de 30 minutes, tout ce que j’enlève met en valeur ce que je laisse. C’est la fameuse technique du dégrossissement qu’on n’utilise tous à certains moment. Le montage ne se fait plus par des plans que je pose volontairement, mais par des plans que j’ôte.

Je retrouve l’image de la sculpture. Soit je travaille en modelage et j’agrège des morceaux, soit je travaille avec mon burin et j’enlève pour donner une forme.

Mais il me semble clair que la question du point de vue se fabrique dans les trous, les ellipses, et la force des fins de séquence qui laisse à la dernière image, au dernier mot, au dernier geste, une puissance plus grande si on le coupe dans le mouvement. La frustration devient structurante. Je ne sais pas comment cela s’est terminé en vrai, mais le fait même de rester sur ma faim provoque ma satiété.

Un ami producteur utilisait d’ailleurs cette métaphore du repas pour parler du montage. Je me souviens qu’il me disait : « si on te sert de la soupe en entrée, de la soupe en plat et de la soupe en dessert, même si la soupe est bonne tu vas te lasser ». De même, deux entrées, trois plats et un dessert dans un même menu ce serait de trop.

Un plat en cuisine doit s’équilibrer de lui-même, tout comme s’inscrire dans un menu. C’est pareil pour une séquence dans un ensemble qu’est le film. Rien de pire que l’indigestion n’est-ce pas ?

Advertisements

3 réflexions sur “« Cadrer » dans le temps

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s