Constellation

Parlons structure. Architecture d’un film. Son squelette. Son ossature. Sa trame. Sa colonne vertébrale.

Son trajet, d’un point A à un point B, a-t-il forcément la forme d’un trait continu ?

A quoi ressemble la structure d’un film qui n’obéit pas à une narration chronologique ? A une narration qui ne serait pas basée sur un ou des événements ?

Le film d’Anaelle est pensé comme une constellation. Il y a de nombreuses séquences, d’importance et de tailles variées. Mais elles sont toutes connectées entre elles. Elles se croisent et brillent ensemble.

Pour le film sur les bijoux j’avais imaginé une structure en forme de tresse. Trois narrations tissées les unes avec les autres à la manière d’une épaisse tresse de cheveux.

Milena dans son entretien me disait que son film avait une structure en forme de spirale. On tourne autour d’un personnage central, et le cercle s’agrandi de plus en plus.

Pourrait-on aussi imaginer une structure dont les rouages seraient des motifs collés les uns aux autres comme dans un patchwork ? Une forme d’étoile ? chacune des branches serait un personnage ?

Orion_belt

Advertisements

2 réflexions sur “Constellation

  1. Et moi j’aime l’idée de « tenségrité »… sans besoin de nommer la forme, les différentes parties tiennent en tension et en intégrité le Tout… les différentes parties sont en lien -invisble- sans l’être directement entre elles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s