Origine d’une passion

L’autre jour au musée du Louvre je me suis sentie envahi d’une émotion toute particulière.

Face à un grand ensemble de pavements de mosaïque d’une dizaine de mètre de long datant de 575 après JC (au nouveau département des Arts de l’Islam), il m’est revenu le souvenir d’un intense bonheur et d’une grande découverte. La petite fille de 7 ans que j’étais, en bonne lyonnaise, était tombée d’admiration devant les mosaïques gallo-romaines du musée gallo-romain. J’avais aussi participé à un atelier dont je me revoyais en cet instant poser les fragments colorés, emportée par un sérieux, une concentration et un sentiment de plénitude surprenant pour mon jeune âge.

Reprenant mon chemin dans le musée, bercée par ce souvenir, j’ai soudainement souri en pensant à mon métier.

Tout ces petits bouts, fragments, morceaux, tesselles, assemblés les uns aux autres afin de former des motifs ?

– soupir –

tesselles-2928

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s