Les réalisateurs ont toujours raison

S’il est vrai que le monteur apporte recul et regard sur un film, d’une certaine manière le réalisateur a toujours raison. Le monteur guide, il trouve le meilleur chemin, le réalisateur lui connaît le point d’arrivée.

Aussi, la monteuse que je suis cherche sans cesse à faire coïncider le travail des rushes avec les intentions du réalisateur. Si quelque chose ne marche pas, il faut comprendre et trouver une manière de réconcilier le désir initial du réalisateur avec une nouvelle forme qui fonctionne.

Il s’agit d’écouter profondément et de re-traduire les intentions du réalisateur en y injectant son propre regard. Il faut transcender l’intention d’origine pour permettre à tout cela d’exister de façon cohérente dans le récit.

Et c’est là que toute la créativité du monteur peut s’exprimer. Dans le cadre précis d’une intention de réalisation – toujours juste je le répète – le monteur invente la solution, le déplacement, la juxtaposition, la coupe – tous les moyens sont bons – pour satisfaire à la fois le film et le réalisateur. Lorsque tout le monde s’y retrouve c’est gagné.

Lorsque je nous sens bloqués, je reviens toujours à l’intention de départ de mon réalisateur : « mais tu voulais dire quoi ? c’était quoi l’idée ? ». Les mots du réalisateur me donne quasiment toujours la réponse au problème.

Au fond, le monteur est aussi un médiateur.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s