La tête et le corps

Monter ce n’est pas qu’avec la tête ! Chez moi, le corps entier participe à l’action. D’abord parce que monter est une activité sensorielle. Il faut sentir tout le temps : la coupe, le rythme, l’accroche.

La concentration elle aussi impacte le physique : dos bien droit, inclinaison sur l’avant, regard porté vers le haut sur les écrans de contrôle.

Et puis cette communication entre les rushes et mon propre rythme. Ma respiration comme ancrage pour déterminer la respiration du film, mes sensations pour trouver l’accord, la justesse.

Je suis toujours prête à dégainer sur mon clavier. Mes mains sont en fusion avec la machine.

Une journée de montage est une expérience physique souvent puissante à laquelle se mêle bien évidement réflexions, pensées et savoirs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s