Raccord champs/contre-champs joliment trompeur – « Faits divers »

Premier article de cette catégorie « Raccords » : Faits divers de Depardon. Montage de Françoise Prenant.

Vers la toute fin du film, un long plan séquence fixe sur le discours officiel du chef de la police qui est muté. Emouvant. Le plan suivant : des policiers les yeux rivés sur… un poste de télé. Le temps d’une fraction de seconde, nous collons imaginairement l’espace / temps, suivant la logique du champs / contre champs, mais non ! Le son off de la télé défait notre construction mentale. Nous sommes déjà ailleurs. Télescopage.

Le troisième plan est celui d’un policier en uniforme qui marche dans la rue au petit matin. La bande son du match de foot résonne sur le plan. Bel effet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s